Projets financés

Projets financés grâce à vos dons

Projets en cours

Comité Français pour l’Intervention Civile de Paix (ICP) (8 500 €)

L’objectif est de développer l’intervention civile de paix et faire connaître ce moyen non-violent de résolution des conflits ; assurer un plaidoyer auprès des politiques ; former un nombre significatif de volontaires et multiplier les départs en mission. La subvention est dédiée aux seuls coûts permanents du comité.


Comité ICP – « Stage pour la mise en place d’un DU sur l’intervention civile de paix » (1 500 €)

Recruter un stagiaire pour la période avril-septembre 2018 afin d’aider à la construction et à la mise en place du Diplôme Universitaire. Missions envisagées : assister Mme Cécile Dubernet, responsable pédagogique du projet et enseignante à l’Institut Catholique de Paris, faire le lien entre les organisations membres du Comité sur les sujets liés au DU, traduire les fiches pédagogiques et outils créés par le Comité pour les mettre au service de la formation.


Nonviolent Peaceforce – « Traduction française du cours « Renforcer les moyens civils afin de protéger les populations contre les actes de violence » développé par Nonviolent Peaceforce » (5 000 €)

Rendre accessible au grand public les principales méthodologies de l’intervention civile de paix à travers la traduction de ce cours créé en 2015 avec UNITAR. Le cours s’adresse aux futurs volontaires ICP mais aussi aux civils, aux militaires et au personnel de police travaillant dans des zones de conflits ou post-conflits. Il peut aussi bénéficier à des ONG ou des universitaires afin de renforcer leurs connaissances des procédures. Précédente demande effectuée en 2016. Cette année, l’objectif du projet est de traduire en français la version anglaise en ligne pour le proposer à un public francophone.


Collectif Guatemala – « Accompagnement international non-violent auprès des défenseurs des droits humains (DDH) au Guatemala » (4 000 €)

Projet qui vise à renforcer les acteurs locaux de paix et de défense des droits humains en élargissant leur espace de travail et en professionnalisant (renforcement de leur formation) les volontaires accompagnateurs par la poursuite et la montée en gamme des formations proposées en France et au Guatemala.


PBI Kenya – « Accompagnement protecteur de défenseurs des droits de l’Homme au Kenya » (4 000 €)

Suite du projet financé en depuis 2013 (accompagnements protecteurs et activités de soutien). La situation reste très délicate en 2017 : élections présidentielles chaotiques, exécutions extra-judiciaires, violences dans les bidonvilles, etc. 3 grands axes sont privilégiés : l’accompagnement dans les bidonvilles de Nairobi, les défenseurs en exil et le droit à la terre. Environ 10 personnes sur le terrain.

  • Budget global : 177 104 €
  • Responsable : Martin Willaume, président de PBI-France
  • Site internet : www.pbi-france.org

PBI Mexique : Accompagnement des défenseurs des droits humains au Mexique (3 500 €)

Suite du projet déjà en place au Mexique (équipe de 10 volontaires) centré sur la protection des défenseurs des droits de l’Homme de la base, actifs dans des communautés rurales, plus isolés, et disposant de peu de ressources et de réseau. Projet qui bénéficie également à des victimes de violations de droits humains devenues elles-mêmes DDH.

  • Budget global : 444 161 €
  • Responsable : Martin Willaume, président de PBI-France
  • Site internet : pbi-france.org

Sipaz – « Projet d’accompagnement intégral au Chiapas (Mexique) » (3 423 €)

Continuité du projet financé depuis 5 ans d’accompagnement « intégral » (protecteur & formateur) des défenseurs des DH au Chiapas. Il s’agit toujours d’accompagner et de former à la non-violence.

  • Budget global : 28 374 €
  • Responsable : Marina Pages, coordinatrice
  • Site internet : www.sipaz.org

Projets en cours

Association pour la Communication Non-Violente (ACNV) : « Pour une vision citoyenne de la communication non-violente » (4 500 €)

Vidéo Youtube Partager c’est sympa :

Produire une série de vidéos courtes et humoristiques en reprenant les codes des youtubeurs pour servir de porte d’entrée à l’apprentissage de la CNV. Vidéos gratuites et diffusées sur les réseaux sociaux afin de toucher une audience large comprise entre 12 et 38 ans.

  • Budget global : 18 250 €
  • Responsable : Françoise Massieu, présidente
  • Site internet : http://cnvfrance.fr/

ACNV (Association pour la Communication Non-Violente) – L’art d’être ambassadeur de paix dans une mobilisation citoyenne (2 000 €)

Développer la mobilisation citoyenne et améliorer le vivre ensemble ; Aider à la mise en place de régulation de conflits et de prises de décisions collaboratives dans différentes instances en maintenant le dialogue et la recherche de solutions créatives de coopérations ;

Sensibiliser différents acteurs dans le cadre d’une responsabilité citoyenne par la mise en place de cercles restauratifs, de formation à la sociocratie et d’expérimentations diverses ;

Favoriser l’intégration du processus CNV par la mise en place de nouveaux groupes de pratique CNV.

  • Budget global : 17 300 €
  • Responsable : Françoise Massieu, présidente
  • Site internet : http://cnvfrance.fr/

Génération Non-Violente (GNV) : « La communication non-violente, outil de pacification en milieu scolaire » (3 000 €)

Organiser des sessions de communication non-violente à destination des enseignants. Former une équipe pilote et les accompagner sur une ou plusieurs années afin de mettre en valeur l’impact de ce projet sur les partenaires : autorités, élèves, parents. Le développement d’une communication non-violente vise à instaurer des relations basées sur l’empathie et à actionner le levier d’un changement de comportement dans les relations entre les différents acteurs éducatifs.


Génération Non-Violente (Sénégal) – « Formation de formateurs » (2 000 €)

Il y a plus de 10 ans que l’association organise des sessions de sensibilisation sur la non-violence active. Beaucoup de personnes, jeunes, enfants et adultes ont été touchés. GNV a pu avec un petit groupe organiser une session d’approfondissement de 2 jours. Les jeunes jadis élèves sont devenus étudiants ou autres et vivent dans différentes régions du Sénégal et même ailleurs. Il s’agit donc dans ce projet de resensibiliser les membres de GNV et d’en faire des formateurs, afin que chacun dans son milieu puisse transmettre la notion de non-violence.


MAN-Lyon – « Médiation nomade en terrain sensible » (1 500 €)

La médiation nomade consiste à ouvrir un espace de discussion convivial en soirée au cœur de la cité afin d’accueillir des publics parfois en errance. Un lieu d’animation et de parole, un lieu pour se poser, boire un verre, écouter de la musique. En bref, un lieu pour être ensemble et partager.

C’est aussi un espace « éphémère » et facile d’accès ; on y vient sans obligation, sans engagement, simplement pour discuter et boire une boisson chaude ou froide dans un climat de confiance.


Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix – « Campagne 2018 pour l’éducation à la non-violence et à la paix à l’école » (1 500 €)

Suite du projet financé depuis 2011, il comprend l’activité de la coordination, dont l’organisation du Forum, la lettre, les journées d’été, des ouvrages et le développement du réseau Ecole et non-violence.

La Campagne a pour objectif de développer dans les établissements scolaires l’éducation à la non-violence et à la paix. Cette éducation veut développer chez les enfants des compétences psychosociales, qui sont le reflet de la dimension non-violente du projet tels que la communication, l’écoute, l’estime de soi, la prise de parole ou encore l’apprentissage de la responsabilité, la citoyenneté, les droits et les devoirs, l’autorité, la solidarité.


Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix – « Pôle formation » (1 500 €)

Le Pôle formation a pour objectif de développer dans les ESPE une formation des enseignants et des personnels d’éducation à la résolution non-violente des conflits. La Coordination a développé pour cela un programme de formation en 9 modules présentant les bases de l’éducation à la non-violence et à la paix.