Ensemble et solidaires !!!

C'était avant le confinement...

Voilà plus d’une semaine que nous sommes officiellement confinés. Une situation totalement inédite dans l’Histoire mondiale et très perturbante pour la plupart d’entre nous. Une actualité totalement inattendue alors que celle-ci était surtout marquée ces derniers temps par les mouvements sociaux et les actions de désobéissance civile. Depuis des mois, on ne compte plus les personnes qui s’engagent pour alerter les décideurs politiques et économiques, l’opinion publique aussi, sur l’impasse écologique et sociale dans laquelle l’Humanité s’engouffre chaque jour un peu plus. Il y a quelques jours seulement, beaucoup étaient encore mobilisés contre la réforme des retraites et plus largement contre les ravages de l’ultra-libéralisme parmi lesquels le détricotage sans fin des services publics et de ce qu’il reste de lien et de fraternité dans notre société. Des luttes inévitables et indispensables. Des luttes qui s’inscrivent désormais dans une perspective aussi anxiogène que probable d’effondrement et d’extinction de masse. Face à ces prévisions inquiétantes, nous adoptons toutes et tous des comportements différents ce qui continue de creuser un peu plus l’immense fossé qui nous sépare aujourd’hui les uns et les unes des autres. Il y a celles et ceux qui s’engagent encore plus fort, préoccupés par les multiples fractures de notre société et par l’urgence climatique. Il y a celles et ceux qui ne changent rien ou presque à leurs habitudes, préférant jouir du présent, faire l’autruche en quelque sorte. Il y a celles et ceux qui continuent ostensiblement à alimenter ce système malgré son caractère mortifère, n’hésitant pas à s’opposer voire à discréditer les actions menées par les plus engagés. Enfin, il y a celles et ceux qui pensent que le temps n’est plus au dialogue et au consensus, qui souhaitent en découdre le plus vite possible quitte à user de moyens de plus en plus violents.

Laisser parler notre humanité et agir...

Nous en étions donc là, dans cette situation où la tension semblait déjà maximale, et dans le fond nous étions nombreuses et nombreux à nous demander où cela allait-il bien pouvoir nous mener à moyen terme. Or, voilà qu’un événement brutal est venu nous cueillir sans prévenir. Une crise sans précédent que, malgré un contexte déjà lourd, absolument personne n’a anticipé. Une crise qui nous éprouve toutes et tous profondément que ce soit physiquement ou moralement. Une crise dont nous pouvons et devons peut-être déjà tirer des enseignements. Le premier d’entre eux peut-être : l’heure n’est plus à l’affrontement mais bien à la concorde. Nous devons faire corps et lutter ensemble pour répondre à cet immense défi.  Bien sûr, il sera nécessaire d’analyser ensuite ce que nous sommes en train de vivre. Il faudra évidemment réaborder les sujets qui fâchent sans tarder parce que l’urgence climatique est toujours là, aussi parce que la crise actuelle montre à quel point notre système de protection sociale est précieux et à quel point nos fonctionnaires hospitaliers méritent notre respect et notre admiration. Idem pour toutes les personnes qui se lèvent chaque jour pour nous permettre de répondre à nos besoins les plus élémentaires. Nous ne pourrons faire l’économie de toutes ces questions. Car au regard de la situation, nous sommes plus convaincus que jamais que le changement réclamé est infiniment urgent et qu’il va nous falloir mettre les bouchées doubles dans quelques semaines. Mais nous sommes également convaincus que notre devoir aujourd’hui est d’appeler à nous relier, à rassembler notre énergie pour faire front et pour laisser parler notre humanité.

La non-violence ou comment concilier lutte et solidarité...

Au cœur de la non-violence, il y a toujours eu un message fort. Celui de respecter chaque être humain, chaque vie, de viser la réconciliation et non la vengeance, de promouvoir une organisation sociale et politique à visage humain basée sur la responsabilité écologique et la solidarité. Plus que jamais aujourd’hui, nous pensons que ce message prend tout son sens. Alors, avec cette newsletter, nous souhaitons simplement vous témoigner toute notre affection et tout notre soutien. Vous dire que nous sommes avec vous comme vous avez toujours été avec nous. Que nous continuons à travailler bien sûr car nous sommes absolument déterminés à placer le projet non-violent au cœur du processus de changement et du modèle de société que nous espérons voir émerger. Mais notre volonté première aujourd’hui est simplement de vous dire que nous sommes là, administrateurs, personnalités, associations membres et partenaires de Non-Violence XXI, à vos côtés, fières et fiers de vous compter parmi nos soutiens, nos sympathisants et de vous témoigner toute notre affection. Avec vous. Ensemble et solidaires !!!

Le point sur nos événements

Pour faire suite à notre grande campagne "Pourquoi la non-violence est-elle révolutionnaire?" démarrée au printemps 2019, nous devions participer ou organiser différents événements dès ce mois de mars. La crise sanitaire en a décidé autrement et nous contraint à repenser notre programme.

Évidemment, vu le contexte, il est impossible pour nous de prévoir un nouveau calendrier. Ce dont nous pouvons vous assurer, c'est que nous sommes encore plus déterminés à venir vous rencontrer dès que la situation nous le permettra et à partager avec vous des moments d'échange, de débat et de partage d'expériences.

 

Événements officiellement reportés :

Journée portes ouvertes de la non-violence initialement prévue le samedi 28 mars sur le thème "Femmes, victimes de violences, actrices de la non-violence : Pas d'information disponible pour le moment, l'événement devant avoir lieu au sein de l'IUT de Saint-Denis. Nous ne savons pas à ce jour si l'événement sera reporté ou définitivement annulé.

Exposition-débat du samedi 4 avril au Maltais Rouge (Paris 11) pour le lancement de notre nouvelle campagne sur le thème "La non-violence c'est radical"L'événement étant organisé exclusivement par Non-Violence XXI, nous envisageons pour l'instant un report dès que possible en fonction des directives gouvernementales. Nous reviendrons vers vous dès que nous aurons plus d'informations.

 

Enfin, en lien avec notre nouvelle campagne, nous avions également envisagé de participer au Forum du MAN à Roville-aux-Chênes (Lorraine) en juillet, aux journées d'été du CRID-ATTAC en août à Nantes ou à la Nuit Blanche en octobre à Paris. Nous espérons donc que la situation se sera suffisamment améliorée d'ici là et que ces différents événements pourront se tenir normalement. Là aussi, nous reviendrons vers vous dès que nous en saurons plus pour vous donner toutes les infos à ce sujet.

Le contexte nous imposant un maximum de souplesse et d'adaptation, nous réfléchissons actuellement à la suite tout en essayant de rester le plus pragmatique possible. Sachez juste que nous restons mobilisés et profondément engagés sur le terrain des luttes et des propositions alternatives.

Le nouveau numéro de la revue ANV disponible gratuitement !

Pour vous aider à passer cette période difficile et vous changer un peu les idées, la revue Alternatives non-violentes, partenaire de Non-Violence XXI, vous offre son dernier numéro intitulé "NON-VIOLENTS, DONC FÉMINISTES !".

Pour le télécharger, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant :

https://www.alternatives-non-violentes.org/Revue/Numeros/194_Non-Violents_donc_feministes_!

"La solidarité est la tendresse des peuples"

Gioconda Belli

Faire un don
Facebook Twitter Youtube
Modify your subscription    |    View online
Non-Violence XXI
47 Avenue Pasteur 93100 Montreuil