Colloque sur la non-violence IUT Saint-Denis samedi 30 mars 2019

Samedi 30 mars de 13h à 17h30 au site de La Plaine de l’IUT de St Denis

Entrée libre, mais inscription obligatoire par email à : melanie.david@univ-paris13.fr

Programme détaillé :

  • 13h00 : Accueil
  • 13h30-13h40 : introduction par Jean-Pierre Astruc, président de Paris XIII et Samuel Mayol, directeur de l’IUT de St Denis. Un support livret 4 pages A5 sera remis aux participants.
  • 13h40-15h15 : Table ronde 1 : Vivre ses conflits en milieu professionnel, témoignages et débats sur les évolutions. (Animation : François Marchand / MAN & IRNC)
  • Les étudiants de l’université auront à affronter de multiples conflits dans leur environnement professionnel. La communication non-violente (CNV) est la principale porte d’entrée de la non-violence dans les milieux professionnels. Cette méthode a commencé à pénétrer des milieux très variés où elle a démontré son efficacité et sa pertinence, mais est-ce suffisant pour répondre à tous les conflits dans une entreprise ? D’autres méthodes non-violentes comme la régulation non-violente des conflits et la désobéissance civile seront aussi abordées, confrontées et débattues.
  • Présentation de la CNV par le Dr Françoise Massieu (présidente de l’association française pour la CNV (ACNV) et diplômée de l’école des médiateurs CNV).
  • Les pratiques de la CNV en milieu professionnel par Fabienne Ramirez, responsable de projets Europe et International chez AFNOR normalisation, membre de l’ACNV France.
  • La régulation non-violente des conflits en entreprise : par François Lhopiteau, fondateur et formateur de l’IFMAN (Institut de formation du Mouvement pour une alternative non-violente).
  • La désobéissance civile est-elle possible en entreprise ? par Xavier Renou auteur de « Désobéir dans l’entreprise ».
  • 15h15-15h30 : Présentation des travaux des étudiants par les étudiants (animation : Mélanie David)
  • 15h30-17h00 : Table ronde 2 : La Non-violence au service de l’égalité. (Animation : Samuel Mayol directeur de l’IUT de St Denis)
  • Les méthodes d’action non-violente peuvent se décliner partout où il y a conflit. Les inégalités entre citoyens offrent un terrain d’autant plus propice à ces méthodes, qu’il y a une cohérence entre l’objectif d’égalité pour tous et la volonté d’éviter les violences pour y parvenir. La table ronde propose de décliner et débattre sur 3 cas très actuels d’inégalités.
  • La non-violence comme action d’alerte sanitaire : Pierri Theveniaud, président de l’association Robin des toits
  • La non-violence au service de la lutte contre les discriminations: Alexandre Urwicz, président de l’association de défense des familles homoparentales
  • La non-violence au traitement inégal des étudiants étrangers en université: intervenant à définir
  • 17h00-17h15 : Conclusions
  • 17h00-18h00 : cocktail offert par l’IUT à tous les participants.