Projets en cours

Comité Français pour l’Intervention Civile de Paix (ICP) (8 500 €)

Faire connaître et développer l’intervention civile de paix. Deux axes sont privilégiés : assurer un plaidoyer auprès des politiques et former plus de volontaires. 

Depuis 2019, le Comité ICP, avec l’Institut Catholique de Paris et l’ONG Nonviolent Peaceforce, a participé à la la mise en place d’un DU Intervention civile de paix. C’est une première en France. Le développement d’une mission ICP en Afrique Francophone est également prévu en 2022.

 

Budget du projet pour 2022 : 19 300 €
Responsable : Marie Bohl, Présidente
Site internet : www.interventioncivile.org

Nonviolent Peaceforce : Conférence Internationale UCP sur les bonnes pratiques de Protection Civile non Armée (4 000 €)

L’action de civils protégeant d’autres civils dans divers conflits violents est une source précieuse. Cette pratique est appelée « Protection civile non armée » (Unarmed Civilian Protection ou UCP). Nonviolent Peaceforce lance un processus qui vise à identifier, valider et partager ces pratiques. L’objectif est d’améliorer et partager cette approche commune. Après plusieurs séminaires sur tous les continents, une conférence internationale à Genève est envisagée courant 2022.

Budget du projet pour 2022 : 24 560 €
Responsable : Kerstin Blidi
Site internet : https://www.nonviolentpeaceforce.org 

Collectif Guatemala : Accompagnement international non-violent auprès des défenseurs des droits humains (DDH) au Guatemala (4 000 €)

L’objectif est de contribuer au renforcement et à la protection des DDH au Guatemala. Il s’agit de les accompagner via la présence de volontaires internationaux. La poursuite de l’envoi de volontaires français.e.s sur le terrain est donc primordial. Des actions de plaidoyer auprès des autorités guatémaltèques, françaises et internationales sont également prévues. Enfin, l’organisation et la participation du Collectif à des activités de sensibilisation du public français doit favoriser une plus grande visibilité.


Budget du projet pour 2022 : 29 050 €
Responsable : Coline Morterolle, coordinatrice
Site internet : http://collectifguatemala.org

PBI Honduras : Protéger et renforcer les capacités de protection des défenseur.e.s et organisations des droits humains au Honduras (4 000 €)

Contribuer au renforcement des capacités de protection des DDH au Honduras afin de maintenir et d’étendre leur espace de travail.


Ce projet a aussi un objectif spécifique : contrecarrer les stratégies de criminalisation et d’impunité qui affectent le travail des DDH. Ces derniers sont la cible de nombreuses attaques, intimidations voire assassinats. Le projet se concentre sur les collectifs LGTBIQ+, les journalistes, les animateur.rices de réseaux sociaux et les personnes qui défendent la terre et le territoire au Honduras. 

Budget du projet pour 2022 : 15 280 €
Coline Morterolle, coordinatrice
Site internet : www.pbi-france.org

PBI Mexique : Défendre les droits humains au Mexique – Accompagnement protecteur des défenseur.e.s des droits humains (4 000 €)

Contribuer à l’amélioration de la situation des droits humains au Mexique et à la promotion du changement social dans les zones de conflits et de répression.

 


L’objectif plus spécifique est de protéger les DDH au Mexique en préservant leur espace d’action. Plus largement, cela englobe toutes les organisations de la société civile et les mouvements sociaux menacés qui promeuvent et protègent pacifiquement les droits humains.

Budget du projet pour 2022 : 20 356 €
Coline Morterolle, coordinatrice
Site internet : www.pbi-france.org

SIPAZ : Intervention civile de paix : Projet d’accompagnement intégral au Chiapas, Mexique
(4000 €)

Poursuite du projet initié en 2021. Deux axes sont privilégiés : l’accompagnement protecteur de processus d’organisation en défense des droits de l’Homme au Chiapas, Oaxaca et Guerrero et un accompagnement formateur.

Les objectifs spécifiques du projet sont :
a) créer les conditions pour que les groupes sociaux défendant leurs droits et la paix puissent travailler sereinement.
b) Informer et former des acteurs locaux et leur apporter les outils pour renforcer leurs projets non violents et défendre leurs droits.


Budget du projet pour 2022 : 27 880 €
Responsable : Marina Pages, coordinatrice
Site internet : www.sipaz.org

CACIT : L’approche « Intervention Civile de Paix » dans le renforcement du Mécanisme d’Alerte communautaire du CACIT au Togo (4 000 €)

Ce projet comprend :

– La formation d’une personne de la Plateforme Citoyenne Justice et Vérité au DU ICP proposé par l’Institut Catholique de Paris.
– 3 sessions de sensibilisation à l’ICP 
– Un webinaire 

 


Budget du projet pour 2022 : 7 676 €
Responsable : Doris Yawa Guinhouya
Site internet : www.cacit.org


Mouvement africain pour la Justice et la Solidarité (MJS) (Togo) : Renforcement de capacités des comités régionaux de paix de MJS sur les mécanismes d’alerte précoce pour prévenir les conflits violents au Togo (2000 €)


Prévenir les conflits violents, éduquer les communautés et outiller les membres des comités de paix sur les techniques de l’alerte précoce.

Avec ces outils, les membres des comités seront en mesure d’alerter à temps et de réagir pour limiter la violence dans les communautés au Togo.

 


Budget du projet pour 2022 : 9 010 €
Responsable : Yawo Senyéebia Kakpo
Site internet : http://mjsafrique.wordpress.com


REPDHEP : Appui aux initiatives locales de paix et d’action non-violente pour la prevention de l’extrémisme violent à l’Extrême-Nord/Cameroun (3000 €)


Contribuer à la promotion des initiatives locales de paix et d’action non-violente. L’objectif est de lutter efficacement contre les injustices et les violences et d’instaurer un environnement social apaisé.

Il s’agit aussi de former des consciences et de renforcer les capacités sur le terrain, d’organiser des ateliers de dialogue entre civil.es et militaires et de créer des structures qui favorisent ce dialogue.

Budget du projet pour 2022 : 41 538 €
Responsable : Abbé Pascal Djeumegued
Site internet : htthttps://www.facebook.com/repdhep.nonviolence

Commission diocésaine Justice et Paix de Maroua-Mokolo (Extrême-nord-Cameroun) : Appui à la consolidation de la paix par la plateforme régionale Forces de défense et de sécurité (FDS) et organisation de la société civile à l’Extrême-Nord du Cameroun (4 000 €)

Appui au diocèse dans l’objectif d’influencer les décisions des pouvoirs publics et des chefs hiérarchiques militaires au niveau régional. Comment ? En insistant sur la nécessité du dialogue, de la médiation et de la non-violence pour établir la paix. Pour y parvenir, des formations à la résolution non-violente de conflits seront proposées à la police et à l’administration . Deux conférences sont prévues : une première sur l’éthique publique des forces armées entre valeurs culturelles et normes républicaines; une seconde sur les principes non-violents et les enjeux et défis du dialogue civilo-militaire dans le processus de stabilisation du bassin du Lac Tchad.


Budget du projet pour 2022 : 76 000 €
Responsable : Mgr Gilbert DAMBA WANA/Abbé Pascal Djeumegued
Site internet : https://www.facebook.com/menechejeandedieu

Génération Non-Violente : Des conséquences de la guerre vers une alternative non violente (1 500 €)

Montrer les conséquences de la guerre en Casamance pour faire découvrir aux populations l’alternative de la non-violence. Briser la spirale de la vengeance et favoriser une paix durable. Comment ? En répertoriant toutes les violences subies par les populations grâce au témoignage libre, en les faisant connaitre au grand public (en préservant les victimes) et en proposant des formations sur la non-violence active.


Budget du projet pour 2022 : 14 420 €
Responsable : Abbé Camille Joseph Gomis
Site internet : http://generationnonviolente.org/


International Fellowship Of Reconciliation/ IFOR (Groupe de Travail Afrique) : Atelier pour une promotion de l’éducation à la non-violence et à la paix en Afrique (2 500 €)


Objectifs du projet :
-Permettre à 13 leaders des Branches africaines de IFOR de se rencontrer et d’échanger afin d’œuvrer à une compréhension globale commune des situations actuelles de crise, de conflit et de violence en Afrique ;
– Faciliter le partage de leur savoir-être, savoir-faire et expériences d’initiatives d’éducation à la non-violence pour la paix et la réconciliation en Afrique ;
– Identifier des stratégies communes pour renforcer le travail d’éducation à la non-violence afin de mieux contribuer à prévenir les conflits violents et de poser les bases d’une paix durable aux niveaux local, régional et mondial ;
– Adopter un plan d’action en faveur de l’éducation à la non-violence et la paix en Afrique à soumettre à l’adoption du Conseil International de l’IFOR prévu en novembre 2022.


Budget du projet pour 2022 : 12 681 €
Responsable : Jean Pierre MASSAMBA
Site internet : http://www.ifor.org/#mission