Projets en cours

Comité Français pour l’Intervention Civile de Paix (ICP) (8 500 €)

Cette aide est indispensable afin de poursuivre ce projet phare. L’objectif est de développer l’intervention civile de paix par différents biais : faire connaître ce moyen non-violent de résolution des conflits ; assurer un lobbying auprès des politiques ; former un nombre significatif de volontaires de paix et multiplier les départs en mission de volontaires. La subvention est dédiée aux seuls coûts permanents du comité.
Depuis 2019, le Comité ICP, en partenariat avec l’Institut Catholique de Paris et Nonviolent Peaceforce, organise un DU Intervention civile de paix. C’est la première fois en France qu’une formation universitaire est dédiée à ce champs de la non-violence.

  • Budget du projet pour 2021 : 19 300 €
  • Responsable : Marie Bohl, Présidente
  • Site internet : interventioncivile.org

Collectif Guatemala : Projet d’accompagnement international non-violent auprès des défenseur.e.s des droits humains (DDH) au Guatemala (4 000 €)

Continuité du projet financé depuis 2015 par NVXXI. Il s’agit de renforcer les acteurs locaux de paix et de défense des droits humains en élargissant leur espace de travail et en professionnalisant les volontaires accompagnateurs par la poursuite et la montée en gamme des formations proposées en France et au Guatemala.

Budget du projet : 19 219 €
Responsable : C. Morterolle, coordinatrice
Site internet : collectifguatemala.org

Nonviolent Peaceforce : Séminaire en ligne des bonnes pratiques de protection civile non armée en Europe (4 000 €)

Projet de séminaire européen qui rassemble des praticiens du domaine de la protection civile non armée et des organisations partenaires. L’objectif est de discuter des bonnes pratiques à mettre en place, des défis, des opportunités et de développer un champ de pratique commun.

Budget du projet : 22 528 €
Responsable : Marion Girard
Site internet : nonviolentpeaceforce.org

PBI Colombie : Accompagnement et observation internationale pour la protection intégrale des organisations, des communautés et des défenseurs des droits humains en Colombie (3 500 €)

Il s’agit de contribuer à la construction d’une société colombienne pacifique et socialement juste, fondée sur le respect des droits humains individuels et collectifs dans toutes leurs dimensions. Objectif spécifique : Protéger par un accompagnement complet et une observation internationale l’espace de travail des organisations, communautés et défenseurs des droits humains en contribuant à leur autonomisation et à leur participation à la construction de la paix en Colombie sur la base de modèles de développement équitables et non-violents.

  • Budget global du projet : 857 700 €
  • Responsable : C. Morterolle, coordinatrice
  • Site internet : pbi-france.org

PBI Nicaragua : Accompagnement protecteur des organisations et groupes sociaux nicaraguayens en exil au Costa Rica (3 500 €)

Projet qui vise un accompagnement protecteur des organisations et groupes sociaux nicaraguayens en exil au Costa Rica dont l’objectif est d’offrir un soutien dans la construction de stratégies de renforcement et de protection des organisations et des communautés, dans une approche de construction de la paix, et avec une perspective psychosociale et de genre.

  • Budget global du projet : 196 563 €
  • Responsable : Coline Morterolle
  • Site internet : pbi-france.org

SIPAZ : Soutien financier à un membre de l’équipe du SIPAZ au Mexique (3500 €)

Face à la crise sanitaire actuelle, il s’agit de renforcer ou tout au moins maintenir les capacités d’action de l’équipe permanente. Ce projet est exclusivement centré sur le financement d’un membre de l’équipe.

  • Budget du projet : 8 146 €
  • Responsable : Marina Pagès
  • Site internet : sipaz.org

CACIT: L’approche «Intervention civile de paix» dans le renforcement du mécanisme d’alerte communautaire du CACIT au Togo (4 000 €)

Deuxième phase du projet initié lors des élections présidentielles 2020 au Togo. Il s’agit de continuer la promotion de l’intervention civile de paix à travers des sessions de formation. Le dispositif sera renforcé par la participation d’un deuxième membre du personnel du CACIT à la formation DU ICP à l’Institut catholique de Paris. Ensuite, trois ateliers de formation des organisations partenaires du CACIT et des points focaux n’ayant pas bénéficié de la première vague de formation seront organisés. Ces ateliers seront suivis d’un webinaire avec des acteurs régionaux en vue de les familiariser à l’ICP.

  • Budget du projet pour 2021 : 7 410 €
  • Responsable : Doris Yawa Guinhouya
  • Site internet : www.cacit.org

Génération Non-Violente : Vers la guérison des traumatismes par la réconciliation en Casamance (2000 €)

Projet qui vise à travailler sur les traumatismes des populations de la Casamance pour favoriser la réconciliation et casser la spirale de vengeance, par la promotion de la non-violence.

GNV : Formation des membres des comités d’écoute et de recueil des traumatismes à l’écoute active et suivi sur le terrain (1 500 €)

Ce projet vise la mise en place de comités d’écoute et de recueil des traumatismes en lien avec le conflit en Casamance. Les objectifs sont : la libération et le traitement des traumatismes par la parole ; la formation de leaders religieux aptes à accueillir cette parole; la création de comités dans chaque commune de Casamance.

MIR France : La formation à la non-violence active au Burundi (1 500 €)

Ce projet répond à plusieurs objectifs: former des acteurs locaux de la société civile à la non-violence active; sensibiliser les jeunes à la gestion non-violente des conflits ; Identifier et former des responsables chargés d’assurer le suivi ; créer une plateforme de coordination des organisations non-violentes afin de mutualiser les expériences et de renforcer leur action.

  • Budget du projet : 4 000 €
  • Responsable : Augustin Nkundabashaka
  • Site internet : mirfrance.org

Notre-Dame de Fatima (RCA) : Formation en prévention et gestion des conflits (2 000 €)

L’objectif est de former les leaders communautaires, d’associations, de groupes, les chefs de familles des 3ème et 6ème arrondissements de la ville de Bangui, aux techniques de gestion pacifique et non violente des conflits.

  • Budget du projet : 5 000 €
  • Responsable : Fabrice Kponingbo

REPDHEP : Appui à la formation à l’intervention civile de paix et à la mise en place d’un dispositif de veille de l’extrémisme violent et des violations des droits de l’Homme à l’extrême nord Cameroun (3 000 €)

Dans un contexte de crise sécuritaire liée à la présence notamment de Boko Haram, il s’agit de former de jeunes leaders locaux en charge de la sécurité communautaire sur les droits humains aux pratiques de l’intervention civile de paix et de les sensibiliser à la nécessité du dialogue pour une paix durable.

Commission diocésaine Justice et Paix : Observatoire de l’extrémisme violent et des Droits de l’homme à l’extrême-nord du Cameroun (4 000€)

Projet qui se décline selon deux axes: 1) Renforcer la mise en place d’un observatoire des droits de l’homme et de la sécurité. 2) Renforcer les activités de la plateforme FDS et OSC pour rapprocher l’armée de la population et lutter contre les violences et les abus des militaires observés dans la cadre de la repression antiterroriste.

  • Budget du projet : 50 000 €
  • Responsable : Gilbert Damba Wana

Service œcuménique pour la Paix : Formation des femmes et de jeunes à la non-violence et aux techniques de régulation non-violente des conflits (2000 €)

Contribuer à diffuser la philosophie non-violente chez les femmes et les jeunes leaders des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun en les formant aux techniques de régulation non violente de conflits. Dans ce projet, l’accent sera également mis sur la non-violence comme philosophie, non uniquement comme outil.

  • Budget du projet : 7 804 €
  • Responsable : Solomon Hope Fomekung
  • Site internet : servicehumanus.org/